Ouvrir la voie à un futur numérique

2017 juin 27, 14:08 Africa

Une numérisation plus poussée des technologies établies telles que la maintenance conditionnelle et les capteurs intelligents pourrait avoir un effet révolutionnaire sur la fabrication, affirme Bernie van Leeuwen, Directeur de la numérisation de la gestion des produits chez SKF.

La numérisation est surtout visible dans le marché de la grande consommation, où les téléchargements de musique, les achats en ligne et la TV à la demande sont considérés comme des merveilles de l'ère numérique. Toutefois, la numérisation a également un impact considérable sur la fabrication industrielle. La possibilité de collecte et de manipulation d'énormes quantités d'informations numériques va catapulter la fabrication dans le futur. En adoptant la numérisation, SKF améliore son offre de base – technologie de roulements et services associés – afin que nos clients puissent optimiser les performances de leurs équipements rotatifs. En outre, en mettant l'accent sur la numérisation industrielle, SKF vise à optimiser davantage le coût et l'efficacité de toute la chaîne de valeur, y compris la fabrication de classe mondiale et l'intégration de la chaîne logistique. 

Expertise en plein essor
La numérisation affecte tous les maillons de la chaîne de valeur, depuis la conception et la production jusqu'à l'achat et la maintenance. SKF surveille les équipements à distance depuis maintenant près de quinze ans et nous comptons environ 1 million de roulements connectés au Cloud. Les données associées
sont collectées et interprétées au quotidien, souvent avec l'aide de nos experts. La possibilité de gérer ces données permet des analyses améliorées – permettant à SKF de détecter plus tôt des défaillances potentielles dans les équipements rotatifs qui affectent la fiabilité globale des équipements et d'obtenir une meilleure compréhension des exigences en matière de conception de systèmes et de produits stratégiques. 

Nous avons déjà développé des plate-formes qui permettent aux clients de recueillir et d'interpréter des données. Par exemple, notre plate-forme Enlight permet aux opérateurs de visualiser les données d'une variété de sources à l'aide d'un appareil tel qu'un smartphone ou une tablette. C'est un moyen astucieux de mettre le « Big Data » entre les mains d'un opérateur. 


La « connectivité » des données part dans toutes les directions et peut être utilisée de différentes façons. Au niveau le plus simple, elle sert à connecter un capteur à un centre de diagnostic à distance. Toutefois, les données – sur l'état d'un roulement, par exemple – peuvent être renvoyées en phase de conception et servir à remanier un produit en vue de le perfectionner. 

La numérisation accrue contribue également à une production plus personnalisée. Puisqu'elle permet d'éliminer quasiment les délais de réglage, il existe moins de restrictions à la fabrication de produits personnalisés. Récemment, le propriétaire d'une usine d'aluminium avait besoin de roulements permettant un rendement accru – à l'aide d'une vitesse supérieure – ainsi que des coûts de maintenance réduits et l'élimination des arrêts imprévus. SKF a pu produire des roulements à rouleaux cylindriques à quatre rangées – complétés par des propriétés de surface optimisées et des revêtements personnalisés – pour augmenter la durée de service et la robustesse, tout en réduisant le coût du produit. 


Rémunération au rendement
Une évolution future majeure – avec l'aide de la numérisation – portera sur la façon dont nous servons nos clients. Alors que le modèle « transactionnel » habituel consistant à fournir le matériel reste important, il commence à être remplacé par des contrats plus axés sur les performances.  Ici, SKF se charge de veiller à ce que les activités du client restent rentables. La fourniture de matériels tels que des roulements vient compléter les services– de la maintenance préventive à l'expertise en matière de lubrification – qui offrent cette efficacité supplémentaire.
 
Récemment, SKF a conclu un contrat « Rotation For Life » de cinq ans avec Zinkgruvan Mining en Suède. SKF réalisera la surveillance à distance de quatre installations dans une usine d'enrichissement de Zinkgruvan. L'entreprise paiera à SKF un montant basé sur l'atteinte de ses objectifs de productivité. 

Cet arrangement s'appuie sur des technologies de numérisation fonctionnant en synchronisation. Dans un élément du contrat, les données de surveillance d'une bande de convoyeur sont automatiquement collectées, sans intervention humaine, et un spécialiste SKF analyse les écarts au besoin, pendant qu'un système de lubrification distribué maintient le fonctionnement de la ligne à une efficacité optimale. 

La possibilité de corréler une plus grande variété de données permet d'améliorer encore les performances. Par exemple, les données de maintenance conditionnelle que SKF collecte constamment peuvent désormais être combinées avec des données de processus, telles que la vitesse de la machine et des paramètres de commande, grâce à une collaboration avec Honeywell. La combinaison de ces flux de données a permis à l'un de nos clients communs – un important producteur de cuivre – de prendre des décisions plus éclairées sur la maintenance et les performances des équipements. 

Le client affirme que la défaillance de pièces, qui aurait auparavant entraîné un arrêt, peut désormais être évitée grâce à l'avertissement précoce généré par la combinaison de données de processus et de surveillance. 

L'accès à cet éventail de données plus large permet d'améliorer la maintenance et aide les clients à faire des choix plus éclairés. Par exemple, l'analyse des données de surveillance et de processus peut révéler que le ralentissement d'une machine de 3 % permet de prolonger la période de maintenance de quatre semaines. Le client peut alors compenser une légère réduction du rendement avec une période de production plus longue, et prendre la meilleure décision possible. 

Remplacement automatique
La détection automatique d'un roulement défaillant représente un grand pas en avant en termes d'efficacité. Toutefois, le processus de commande de la pièce de remplacement – y compris l'envoi du bon de commande pour la mise en production, l'estimation du délai de livraison et la livraison de la pièce – implique toujours une intervention humaine importante.  


SKF se prépare déjà à un futur dans lequel la pièce défaillante génère efficacement la commande de sa propre pièce de remplacement. Étant donné qu'un capteur peut déjà s'auto-diagnostiquer, il n'est pas difficile d'imaginer qu'il pourrait envoyer un message automatique dans la chaîne logistique. 


SKF mène actuellement des projets pilotes dans certaines zones de la chaîne logistique. À l'avenir, ces projets pilotes devraient être réunis pour permettre une numérisation totale de bout en bout. L'énorme potentiel des technologies numériques existantes – notamment les smartphones – donne à penser que nous avons atteint un pic de performance. Nous n'en sommes toutefois qu'au début de la numérisation dans le secteur industriel. La numérisation peut améliorer chaque aspect de la chaîne de valeur industrielle.   


Pouvons-nous réellement passer de l'auto-diagnostic d'un roulement à la commande automatique ? La réponse est oui : le plus dur reste de prévoir le moment où cela se produira.


SKF figure parmi les premiers fournisseurs mondiaux de roulements, joints, composants mécatroniques, systèmes de lubrification et services incluant l’assistance technique, les services de maintenance et de fiabilité, le conseil technique et la formation. SKF est représenté dans plus de 130 pays et dispose d’un réseau d'environ 15 000 distributeurs à travers le monde. En 2016, SKF a réalisé en France un chiffre d’affaires de 1 milliard d’euros avec un effectif de plus de 3 000 collaborateurs en France. www.skf.fr        
® SKF est une marque déposée du Groupe SKF.

SKF logo