Lubrification à la graisse ou à l'huile ?

Performance and operating conditionsBearing type and arrangementBearing sizeLubricationOperating temperature and speedBearing specificationBearing executionSealing, mounting and dismounting

La première étape du processus de sélection de la lubrification est de décider d'utiliser de la graisse ou de l'huile. Dans la plupart des cas, la graisse est le choix approprié pour les roulements ouverts.

Processus et critères de sélection de la méthode de lubrification
Le diagramme 1 propose une procédure pour vous aider à sélectionner la méthode de lubrification correcte.

Pourquoi opter pour une graisse ?
  • C'est une solution rentable
  • C'est une solution simple - la graisse est facile à retenir dans le roulement et le palier et implique des systèmes d'étanchéité moins compliqués que la lubrification à l'huile
Les principaux critères pour ne pas choisir une lubrification à la graisse dans des applications sont :
  • les conditions de fonctionnement requièrent un intervalle de relubrification à la graisse trop court
  • une huile lubrifiante doit être utilisée pour d'autres tâches (par exemple dans les réducteurs)
  • l'élimination de chaleur par l'intermédiaire de la circulation d'huile est requise
  • l'évacuation de la graisse usée est peu pratique ou onéreuse
Estimation de l'intervalle de relubrification pour la graisse
La graisse de lubrification se dégrade lentement et a donc une durée de vie limitée. La durée de vie de la graisse dépend des conditions de fonctionnement du roulement et du type de graisse. Les roulements doivent donc être relubrifiés si :
  • la durée de vie de la graisse est inférieure à la durée de service spécifiée pour le roulement
  • la graisse est contaminée
Il est important de calculer l'intervalle de relubrification de la graisse et, s'il est trop court, d'utiliser plutôt de l'huile, sauf si vous avez recours à un graissage (centralisé) automatique (→ Sélection d'une graisse appropriée, Systèmes de lubrification).

La relubrification doit être effectuée à une fréquence suffisante pour éviter tout impact négatif de la détérioration de la graisse sur la durée de service du roulement. L'intervalle de relubrification SKF, tf, est donc défini comme la période à l'issue de laquelle la probabilité de défaillance du roulement en raison de la dégradation de la graisse n'est que de 1 %. Cela représente la durée L 1 de la graisse. 10 représente une probabilité de défaillance de 10 % due à la dégradation de la graisse. La durée de vie de la graisse dépend principalement de :
  • le type et la taille de roulement
  • la vitesse
  • le rapport de charge C/P
  • la température de fonctionnement
  • le type de graisse
En règle générale, les graisses standard ont une limite de température supérieure pratique de 100 °C sur la bague présentant la plus haute température. Au-dessus de cette température, des graisses spéciales ou des systèmes de graissage (centralisé) automatique doivent être utilisés – sinon, la durée de vie de la graisse est généralement trop courte.

Intervalles de relubrification

Utilisez le diagramme 2 pour estimer les intervalles de relubrification tf. Le diagramme est valable pour des roulements avec une bague intérieure en rotation sur des arbres horizontaux et dans des conditions de fonctionnement normales et propres, avec :
  • le coefficient ndm multiplié par le coefficient de roulement correspondant bf0
    • n = vitesse de rotation [tr/min]
    • dmm = diamètre moyen du roulement [mm] = 0,5 (d + D)
    • bf0 = coefficient de roulement dépendant du type de roulement et des conditions de charge (tableau 1)
  • du rapport de charge C/P
L'intervalle de relubrification tf est l'estimation du nombre d'heures de fonctionnement pendant lesquelles une graisse de bonne qualité au savon de lithium avec une huile de base minérale peut offrir des performances adéquates lorsque la température de fonctionnement est de 70 °C. Les graisses hautes performances peuvent prolonger les intervalles de relubrification et la durée de vie de la graisse.

Les intervalles de relubrification présentés dans le diagramme 2 doivent être ajustés conformément au tableau 2.

Si le coefficient de vitesse ndm dépasse 70 % des limites recommandées (tableau 1), vérifiez l'influence du lubrifiant choisi sur la température de fonctionnement et la vitesse.

En pratique, des intervalles de relubrification supérieurs à 30 000 heures ne sont pas fiables, car ils dépassent la durée de performance prévisible (en raison du vieillissement du lubrifiant) de la plupart des graisses.

Ajustements des intervalles de relubrification

Le tableau 2 décrit différents ajustements des intervalles de relubrification dans différentes conditions de fonctionnement. Vous pouvez également calculer les intervalles de lubrification à l'aide du Calculateur de roulements SKF.

Détermination de la quantité de graisse pour le remplissage initial et la relubrification
En général, le volume libre dans les roulements est complètement rempli durant l'installation et le volume libre dans les paliers à semelle SKF est partiellement rempli. SKF recommande que le volume libre de chaque côté du roulement dans un palier conçu par le client soit égal au volume libre dans le roulement. Pour les roulements avec une cage métallique, le volume libre dans le roulement est d'environ




volume libre dans le roulement [cm3] (pour la graisse standard, masse en grammes multipliée par 0,9 ; pour la graisse fluorée, masse en grammes multipliée par environ 2) 

largeur du roulement [mm]
diamètre extérieur [mm]
diamètre d'alésage [mm]
masse du roulement [kg]


Pour les roulements équipés de cages non métalliques, la formule produit une légère surestimation.

Selon la méthode de relubrification prévue, SKF recommande :
  • la relubrification depuis le côté du roulement (fig. 1)
    • remplissage initial : 40 % du volume libre dans le palier
    • quantité d'appoint : Gp = 0,005 D B
  • trous de relubrification au centre de la bague intérieure ou extérieure (fig. 2)
    • remplissage initial : 20 % du volume libre dans le palier
    • quantité d'appoint : Gp = 0,002 D B

Gp quantité de graisse à ajouter lors de l'appoint [g]
diamètre extérieur du roulement [mm]

largeur totale du roulement [mm] (pour les roulements à rouleaux coniques, utilisez T ; pour les butées, utilisez la hauteur H)


Pendant une période de rodage, l'excès de graisse dans le roulement est répandu ou évacué. Au terme de la période de rodage, la température de fonctionnement diminuera, signe que la graisse s'est bien répandue.

Dans les applications où les roulements tournent à des vitesses très basses et où une bonne protection contre les polluants et la corrosion est requise, SKF recommande de remplir le palier de graisse de 70 % à 100 %.

Procédures de relubrification
Sélectionnez une procédure de relubrification appropriée pour l'application et l'intervalle de relubrification tfSKF recommande d'utiliser l'une des procédures suivantes :
  • La relubrification manuelle par appoint est une procédure pratique. Cet appoint permet de ne pas interrompre le fonctionnement et assure une température de stabilisation inférieure à celle des systèmes à lubrification continue.

  • La relubrification (centralisée) automatique permet d'éviter les problèmes de performances liés à un graissage insuffisant ou excessif. Elle est également couramment utilisée s'il y a de multiples points à lubrifier, si les positions sont difficiles d'accès ou si l'équipement est opéré à distance sans personnel de maintenance local (diagramme 3).

  • La lubrification continue est utilisée si les intervalles de relubrification estimés sont de courte durée en raison des effets négatifs d'une pollution très importante. En général, une lubrification continue des applications est recommandée avec des valeurs ndm < 150 000 pour les roulements à billes et < 75 000 pour les roulements à rouleaux. Dans ces cas, le remplissage initial dans le palier peut être compris entre 70 % et 100 % (en fonction des conditions de fonctionnement et du joint du palier) et la quantité pour la relubrification par unité de temps est calculée d'après les équations pour Gp (→ Détermination de la quantité de graisse pour le remplissage initial et la relubrification) en répartissant la quantité nécessaire sur l'intégralité de l'intervalle de relubrification.

Un dispositif d'évacuation de la graisse usée hors du palier doit être prévu. Si un excès de graisse doit être purgé de palier, les joints frottants doivent le permettre (prenez en compte le type et l'orientation des joints). Sinon, un trou d'évacuation doit être prévu dans le palier – il est interdit d'utiliser des tubes car ils risquent de restreindre l'évacuation de graisse. Le trou d'évacuation doit être bouché pendant le nettoyage à haute pression.

Si différents types de roulements sont utilisés dans un montage, il est courant d'appliquer l'intervalle de relubrification estimé le plus court parmi les roulements du montage.

SKF logo