Sélection d'une graisse appropriée

Performance and operating conditionsBearing type and arrangementBearing sizeLubricationOperating temperature and speedBearing specificationBearing executionSealing, mounting and dismounting

Sélection d'une graisse SKF appropriée

La gamme des graisses SKF pour roulements propose des choix appropriés pour la plupart des exigences d'applications. Ces graisses ont été développées à partir du savoir-faire le plus récent sur la lubrification des roulements et leur qualité est continuellement surveillée.
Utilisation de LubeSelect et règles de sélection
SKF LubeSelect est un outil en ligne qui répertorie les graisses SKF répondant aux exigences de vos conditions de fonctionnement spécifiques. L'analyse réalisée par l'outil se base sur des règles de sélection générales mises au point par des experts SKF en lubrification.

Les mêmes règles de sélection sont utilisées dans le Tableau de sélection de graisse pour roulements SKF [PDF], dans lequel les plages de vitesse, de température et de charge sont utilisées en tant que paramètres opérationnels primaires pour la sélection d'une graisse appropriée.

Plages de température, vitesse et charge pour la sélection de graisse

Les termes utilisés pour spécifier les plages de température, vitesse et charge pour les roulements lubrifiés à la graisse sont définis dans le tableau 1, le tableau 2 et le tableau 3.

Consistance, NLGI

La consistance est une mesure du degré de fermeté de la graisse. La classification de la consistance des graisses est conforme au National Lubricating Grease Institute (NLGI), ISO 2137. Pour les roulements, on utilise en général des graisses avec un épaississant à base de savon métallique et une classe de consistance de 1, 2 ou 3 (molle à ferme) sur l'échelle NLGI. Les graisses les plus courantes présentent une consistance de classe 2.

Stabilité mécanique

Pendant la rotation d'un roulement, la graisse est travaillée mécaniquement et sa consistance peut changer. Cette propriété est appelée la stabilité mécanique de la graisse et est mesurée lors de tests normalisés, ASTM D217 et/ou ASTM D1831. Les graisses qui ramollissent risquent de couler hors de la cavité du roulement. Celles qui deviennent fermes peuvent gêner la rotation du roulement ou limiter le ressuage de l'huile. La stabilité mécanique ne doit pas varier de façon excessive lors du fonctionnement dans la plage de température spécifique de la graisse. 

Protection anticorrosion

Dans les applications présentant de l'eau ou de la condensation, les propriétés anticorrosion de la graisse sont très importantes. La capacité d'une graisse à prévenir la corrosion dépend des propriétés de l'additif inhibiteur de corrosion et/ou du type d'épaississant. Les performances sont mesurées à l'aide du test EMCOR, ISO 11007. Pour les applications présentant de l'eau ou de la condensation, la valeur doit être 0-0.

Les plus importantes caractéristiques techniques des graisses SKF sont indiquées dans Caractéristiques techniques des graisses SKF [PDF].

Le concept des feux tricolores SKF pour les performances de température des graisses
La plage de température dans laquelle une graisse peut être utilisée dépend en premier lieu du type d'huile de base, d'épaississant et d'additifs. Les limites de température pertinentes sont illustrées schématiquement dans le diagramme 1 sous forme d'un feu tricolore double et de plus amples détails sont fournis dans le diagramme 2.
  • La limite de température inférieure (LTL) est déterminée par le test de couple de frottement à basse température conformément à ASTM D1478 ou IP 186. La limite LTL est déterminée par la température à laquelle le couple de démarrage est égal à 1 000 Nmm et le couple de fonctionnement à 100 Nmm.

  • La limite de température supérieure (HTL) est la température à laquelle une graisse perd sa consistance et devient liquide. Elle est déterminée à l'aide du point de goutte (ISO 2176).
Les limites de température inférieure et supérieure pour un fonctionnement fiable, indiquées par la zone verte dans le diagramme 1, sont :
  • la limite de performance à basse température (LTPL) est définie comme la température à laquelle la graisse ne présente plus un ressuage d'huile suffisant comme mesuré dans DIN 51817. Le diagramme 2 indique les valeurs LTPL pour les roulements à rouleaux. Les valeurs LTPL pour les roulements à billes sont inférieures d'environ 20 °C.

  • limite de performance à haute température (HTPL), déterminée par le test de durée de vie de la graisse SKF R0F
À l'intérieur de ces deux limites, la graisse remplit sa fonction avec fiabilité et l'intervalle de relubrification ou la durée de vie de la graisse est prévisible. Comme la définition des limites de performances à haute température n'est pas normalisée à l'échelle internationale, les données des fournisseurs autres que SKF doivent être interprétées avec précaution.

À des températures supérieures à la limite de performance à haute température (HTPL), la graisse se dégrade de plus en plus vite. Par conséquent, les températures comprises dans la zone orange, entre la limite de performance à haute température (HTPL) et la limite de température supérieure (HTL), ne sont admissibles que pendant de très courtes périodes.

Une zone orange existe également pour les températures basses, entre la limite inférieure de température (LTL) et la limite de performance de température inférieure (LTPL). Dans cette zone, les températures sont trop basses pour permettre un ressuage suffisant de l'huile. La largeur de la zone orange dépend du type de graisse et du type de roulement. Un fonctionnement continu à une température inférieure à LTPL peut entraîner de graves dommages. En général, de brèves périodes dans cette zone, par exemple lors d'un démarrage à froid, ne sont pas dangereuses car la chaleur due au frottement fait augmenter la température du roulement jusqu'à un niveau à l'intérieur de la zone verte.

Autres facteurs à prendre en compte lors de la sélection d'une graisse

Vérifiez les conditions de lubrification, envisagez l'utilisation d'additifs EP/AW

Les conditions de lubrification, κ, sont évaluées à partir de la viscosité de l'huile de base, comme décrit dans Conditions de lubrification – le rapport de viscosité, κ. Dans le domaine de conditions de lubrification défini par κ inférieur à 1, il est recommandé d'utiliser des additifs EP/AW.

Les additifs EP/AW de type au soufre-phosphore, qui sont les plus couramment utilisés aujourd'hui, peuvent également avoir un impact négatif sur la résistance à la fatigue des roulements. Ceci est dû au fait que, en présence d'humidité (qui ne peut jamais être complètement évitée), des acides au soufre-phosphore sont produits qui entraînent un processus chimique agressif au niveau du contact de roulement. Cet effet augmente avec la température et, pour des températures supérieures à 80 °C, un lubrifiant comportant des additifs EP/AW ne doit être utilisé qu'après de rigoureux essais. Les graisses SKF ont été testées et peuvent être utilisées à plus de 80 °C jusqu'à ce que la limite HTPL soit atteinte.

Vitesses faibles

Les roulements fonctionnant à des vitesses très lentes à lentes (tableau 2) et soumis à de fortes charges doivent être lubrifiés avec une graisse contenant une huile de base à haute viscosité et des additifs EP. L’épaississant doit contribuer à la séparation de surface. Un ressuage suffisant de l'huile doit assurer l’appoint d’huile pendant le fonctionnement.
Des additifs solides comme le graphite ou le bisulfure de molybdène (MoS2), doivent être envisagés pour un coefficient de vitesse ndm < 20 000 mm/min. SKF LGEV2 peut être utilisée avec succès jusqu'à ndm = 80 000.

Charges lourdes et très lourdes

Pour les roulements soumis à un rapport de charge C/P < 4, l'intervalle de relubrification calculé peut être tellement court qu'il convient d'utiliser une relubrification continue ou une lubrification à l'huile.

Miscibilité avec d'autres graisses

Lorsqu'il est nécessaire de passer d'un type de graisse à un autre, prenez en considération la miscibilité des graisses et leur capacité à être mélangées sans effets adverses (tableau 4 et tableau 5). Si l'on mélange des graisses incompatibles, la consistance du mélange de graisses peut être modifiée de manière significative au point d'entraîner un endommagement du roulement, en raison d'une fuite importante. Notez que les graisses épaissies au PTFE ne sont pas compatibles avec d'autres types de graisse.

Miscibilité avec des huiles antirouille

Les huiles antirouille avec lesquelles sont traités les roulements SKF sont compatibles avec la majorité des graisses de lubrification, à l'exception des graisses à base d'huile fluorée synthétique utilisant un épaississant PTFE, par exemple la graisse SKF LGET 2. Pour les graisses épaissies au PTFE, les produits antirouille doivent être éliminés avant l'application de la graisse. Il est recommandé d'utiliser du white spirit en tant que solvant. Vérifiez que tous les restes de solvant se sont évaporés, puis appliquez immédiatement la graisse.

Évaluation de l'adéquation des graisses non SKF

Les graisses de fournisseurs autres que SKF doivent être approuvées par le fournisseur. Utilisez le diagramme 3 pour évaluer les performances de température et prédire la durée de vie de la graisse. Le cas échéant, prenez en compte les considérations spécifiées pour les graisses SKF.

Systèmes de lubrification

La lubrification continue peut s'effectuer à l'aide de graisseurs automatiques monopoint ou multipoints, par exemple SKF SYSTEM 24 ou SYSTEM MultiPoint.
Les systèmes de lubrification centralisée, tels que SKF MonoFlex, SKF ProFlex, SKF DuoFlex, SKF MultiFlex (tableau 6) et Lincoln Centro Matic, Quicklub et Dual Line, peuvent distribuer avec fiabilité une large plage de quantités.
Pour plus d'informations sur les systèmes de lubrification SKF → Solutions de lubrification.
SKF logo