Entraînements

Les systèmes d'entraînement, tels que les réducteurs et les moteurs de traction pour trains, doivent être puissants, écologiques, économiques et nécessiter très peu de maintenance. Ces exigences sont beaucoup plus strictes que celles de nombreuses autres industries, car le poids des véhicules ferroviaires et les longs intervalles de maintenance des trains à grande vitesse exigent une très haute fiabilité.

Les systèmes d'entraînement ferroviaires servent à transmettre le couple du moteur de traction ou du moteur à combustion, fonctionnant généralement à vitesse élevée, à l'ensemble de roues par l'intermédiaire d'un réducteur.

Les systèmes d'entraînement doivent être puissants, écologiques, économiques et nécessiter très peu de maintenance. Ces exigences sont beaucoup plus strictes que celles imposées aux voitures, par exemple, car les intervalles de maintenance sont beaucoup plus longs. Les nouvelles locomotives des grandes lignes sont entretenues fréquemment mais la maintenance principale est effectuée lorsque la locomotive a parcouru entre 1 million et 1,5 million de kilomètres. Ces locomotives parcourent en moyenne plus de 1000 kilomètres par jour. Les trains à très grande vitesse fonctionnent à 350 km/h et atteignent de très hauts kilométrages. Deux facteurs majeurs, les systèmes de propulsion CA et les véhicules de transport en commun à plancher bas, ont entraîné de profonds changements dans la conception des entraînements.
SKF logo