Solutions possibles aux impossibles problèmes de roulements dans l'énergie maritime

Données
Date : 2014-03-20T13:00:00
Lieu : Édimbourg
Présentateur : Stephen Salter, Professeur émérite, Université d'Édimbourg
Conférence : SKF Ocean Energy technology Day
Stephen Salter

Résumé

Même avec la protection offerte par les flexions de l'épine dans les vagues extrêmes, le roulement principal du batteur d'Édimbourg à longue épine doit supporter des charges radiales alternées de 50 méganewtons à des vitesses de 2 mètres par seconde. Il doit fonctionner sans étanchéité dans de l'eau de mer biologiquement active. Il doit offrir un faible frottement et une durée de service de 25 ans. Les pièces du roulement sont en béton glissé avec une tolérance de fabrication d'au moins 100 mm avec autant de mouvement en raison des charges de service qui entraînent l'ovalisation de l'épine. Le roulement pour le courant de marée à axe vertical de 200 mètres de diamètre d'Édimbourg doit supporter des charges similaires pendant une grande partie du temps, dans le sens axial comme radial, à des vitesses de 8 mètres par seconde et avec une durée de service similaire. Il fait également partie d'un système de conversion de puissance de 200 MW passant d'une vitesse d'entrée variable à une phase de production synchrone avec le réseau terrestre. Cet article propose des solutions.

Entrer un code promotionnel

L'accès à ces présentations est actuellement réservé aux participants à la conférence.

Si vous avez participé à cet événement, procédez comme suit pour accéder au matériel disponible. 

  • Enregistrez-vous et ouvrez une session
  • Cliquez sur le lien « Codes de promotion » dans le champ de navigation gauche de la page Knowledge Centre
  • Entrez le code (sensible à la casse) fourni par les organisateurs de la conférence.

Vous n'aurez à effectuer cette procédure qu'une seule fois pour avoir accès à toutes les présentations. Lors de vos visites ultérieures, il vous suffira d'ouvrir une session.
SKF logo