Projet Siirt

Haydi Kizlar Okula! (À l'école, les filles !)
Si 66 filles de la région allaient à l'école en 2002, on en compte aujourd'hui 550 et SKF est fier de parrainer la scolarisation de 70 % de ces filles. Ce projet faisait partie des lauréats du Prix d'excellence SKF en 2007.

Depuis 2003, SKF soutient activement la campagne menée par l'UNICEF et le Ministère turc de l'Education nationale (MONE) - Le projet Siirt. Le projet - Haydi Kizlar Okula! (À l'école, les filles !) est une campagne qui vise à identifier et supprimer les obstacles à la scolarisation des filles afin d'atteindre la parité des sexes dans l'enseignement primaire.

Le taux d'analphabétisme est l'indicateur le plus significatif concernant l'inégalité des sexes en Turquie. Malgré une baisse marquée de ce taux, un tiers des femmes turques sont analphabètes et environ 1 millions de filles en âge d'être scolarisées dans le pays n'ont pas accès à l'enseignement primaire. 40 % de ces filles vivent dans les provinces de l'est et du sud-est du pays.

La province de Siirt, située au sud-est de la Turquie, figure parmi les 53 provinces sélectionnées pour la campagne. Activités menées par SKF pour supprimer les obstacles :

  • mise en place d'un système pour suivre les fillettes qui ne sont pas inscrites ou ne fréquentent pas l'école
  • surveillance continue des statistiques concernant le nombre de filles et de garçons inscrits dans une école et du taux de scolarisation des filles et des garçons
  • travail en partenariat avec les chefs religieux pour sensibiliser la population à l'importance de la scolarité pour les filles
  • rencontres avec les familles pour les sensibiliser à l'importance de la scolarité des filles
  • attribution de bourses d'étude aux filles avec la collaboration de SKF Turquie et les collaborateurs, distributeurs, clients et fournisseurs de SKF
  • création d'un système de tutorat pour les filles

Le taux d'inscription scolaire des filles atteste de la réussite de la campagne dans le Siirt : il est passé de 57 à 90 % alors que le taux pour les garçons était de 99 %.

Au début de ce projet, seules 3 filles de cette région étaient inscrites dans l'enseignement secondaire, elles sont maintenant (en 2011) plus de 110 et 9 ont poursuivi leurs études à l'université. Ce résultat encourageant permet aujourd'hui de poursuivre ce projet et pour cela SKF Turquie reçoit l'aide de collaborateurs, qui s'y impliquent de manière active, et de distributeurs qui la co-sponsorisent.


SKF logo