Réglage individuel

Dans le réglage individuel, chaque montage de roulements fait l'objet d'un réglage séparé à l'aide d'écrous, de cales d'épaisseur, d'entretoises, de douilles déformables, etc. Les procédures de mesure et d'inspection garantissent que la précharge nominale définie est obtenue avec le plus petit écart possible. La précharge requise peut être obtenue à l'aide de différentes méthodes :
  • méthode par déplacement axial
  • méthode par moment de frottement
  • méthode par mesure directe de l’effort
La méthode utilisée dépend, entre autres, de la conception de l'application et du nombre de roulements à monter. Le réglage individuel présente l’avantage de permettre une fabrication aux tolérances normales des différents éléments et l’obtention de la précharge désirée avec un degré de précision assez élevé.

Méthode par déplacement axial

Cette méthode est basée sur la relation entre la force de précharge et les déformations élastiques dans le montage de roulements. La précharge requise peut être tirée d'un diagramme précharge/déplacement axial (diagramme 1).
Cette méthode de réglage est utilisée fréquemment lorsque les éléments d'un montage sont préassemblés. La précharge requise, exprimée comme une valeur linéaire, nécessite la mesure du déplacement (jeu) axial total de l'arbre par rapport à une face de référence. Pour ce faire, on utilise en général un comparateur à cadran.
Des cales d'épaisseur, bagues-entretoises ou entretoises peuvent être utilisées pour ajuster le déplacement axial à la valeur correcte. La précharge est obtenue, par exemple, pour un montage de pignon, comme suit :
  • en plaçant des bagues-entretoises entre les bagues extérieure et intérieure des deux roulements (fig. 1)
  • en insérant des cales d'épaisseur entre un épaulement du palier et une bague extérieure de roulement ou entre le logement et le palier (fig. 2), le logement constituant dans ce cas l'insert en applique
  • en plaçant une entretoise entre un épaulement de l'arbre et la bague intérieure de l'un des roulements (fig. 3) ou entre les bagues intérieures des deux roulements.
La largeur des cales d'épaisseur, bagues intermédiaires ou entretoises est déterminée par :
  • la distance entre les épaulements d'arbre et de palier,
  • la largeur totale des deux roulements,
  • la distance de précharge (déplacement axial)
  • un facteur de correction pour le déplacement axial afin de tenir compte de la dilatation thermique en service,
  • les tolérances de fabrication de tous les éléments, établies en mesurant les éléments avant montage,
  • un facteur de correction pour prendre en compte une certaine perte de précharge due au tassement et à l'usure

Réglage par le moment de frottement

Cette méthode est courante dans la production en série car elle est rapide et peut être automatisée. Comme il existe une relation entre la précharge et le moment de frottement dans le roulement, il est possible d'arrêter le réglage lorsque le moment de frottement correspondant à la précharge désirée a été atteint. Ceci peut être effectué si le moment de frottement est surveillé en continu pendant le réglage de la précharge. Cependant, le moment de frottement peut varier d'un roulement à l'autre et dépend également du produit antirouille, du lubrifiant et de l'étanchéité.

Réglage par mesure directe de l’effort

Comme le réglage a pour objet de produire une précharge donnée dans le roulement, il semblerait rationnel d’utiliser une méthode permettant de produire l’effort de précharge directement ou de le mesurer directement. Cependant, en pratique, les méthodes de réglage indirectes par la distance de précharge ou le moment de frottement ont la préférence car elles sont moins coûteuses, plus simples et plus faciles à mettre en œuvre.
SKF logo