Choix des huiles de lubrification

Le choix de l'huile se base en premier lieu sur la viscosité requise pour former un film hydrodynamique suffisamment épais à la température de fonctionnement normale. La viscosité de l'huile dépend de la température et devient plus faible quand la température augmente. Le rapport viscosité-température d'une huile est décrit par l'indice de viscosité (VI). Pour les roulements, des huiles présentant un indice de viscosité d'au moins 95 (peu de variation avec la température) sont recommandées.
Pour former un film d'huile suffisamment épais dans la zone de contact entre les éléments roulants et les pistes, l'huile doit conserver une viscosité minimale à la température de fonctionnement normale. La viscosité nominale v1 requise, à la température de fonctionnement normale, pour obtenir une lubrification adéquate peut être déterminée à partir du diagramme 1, à condition d'utiliser une huile minérale. Lorsque la température de fonctionnement est connue par expérience ou peut être déterminée d'une autre façon, la viscosité correspondante à la température de référence, normalisée au niveau international, de 40 °C, c'est-à-dire la classe de viscosité ISO VG de l'huile, peut être tirée du diagramme 2, qui est compilé pour un indice de viscosité de 95.
Certains types de roulements, comme les roulements à rotule sur rouleaux, à rouleaux toroïdaux, à rouleaux coniques et les butées à rotule sur rouleaux, ont normalement des températures de fonctionnement supérieures aux autres types de roulements, par exemple les roulements rigides à billes et les roulements à rouleaux cylindriques, dans des conditions de fonctionnement similaires.
Lors de la sélection d'une huile, prenez en compte les points suivants :
  • La durée de service du roulement peut être prolongée en choisissant une huile présentant une viscosité n à température de fonctionnement normale supérieure à la viscosité obtenue v1 (diagramme 5). La condition v > v1 peut être obtenue en choisissant une huile minérale d'une classe de viscosité ISO VG supérieure ou d'un indice de viscosité supérieur, à condition que l'huile présente le même coefficient pression-viscosité. Étant donné qu'une viscosité supérieure fait augmenter la température de fonctionnement, il existe souvent une limite pratique à l'amélioration de la lubrification permise par l'utilisation de cette méthode.
  • Si le rapport de viscosité κ < 1 (→ Rapport de viscosité κ), SKF recommande d'utiliser une huile contenant des additifs EP. Si κ < 0,4, une huile avec des additifs EP doit être utilisée. Les huiles avec additifs EP peuvent également améliorer la fiabilité opérationnelle lorsque κ > 1 et que des roulements à rouleaux de dimensions moyennes et grandes sont utilisés. Gardez à l'esprit que certains additifs EP peuvent avoir des effets négatifs.
  • En cas de vitesses exceptionnellement lentes ou rapides, de conditions de charge critiques ou de lubrification inhabituelle, veuillez contacter le service Applications Techniques SKF.

Exemple

Un roulement de diamètre d'alésage d = 340 mm et de diamètre extérieur D = 420 mm doit fonctionner à une vitesse v = 500 tr/min. Quelle est la viscosité requise v à la température de référence de 40 °C ?
Selon le diagramme 1 avec dm = 0,5 (340 + 420) = 380 mm et n = 500 r/min, la viscosité nominale v1 requise pour une lubrification adéquate à la température de fonctionnement normale est d'environ 11 mm2/s. Selon le diagramme 2, en supposant que la température de fonctionnement normale est de 70 °C, une huile lubrifiante de la classe de viscosité ISO VG 32, avec une viscosité réelle n ≥ 32 mm2/s à la température de référence de 40 °C, est requise.
SKF logo