Roulements à alésage cylindrique

Démontage à froid

Pour dégager un roulement de petites dimensions de sa portée, il est possible de procéder par petits coups de marteau appliqués sur la face de la bague à travers un chasse-goupille adapté, ou d'utiliser un extracteur. Les mâchoires de ce dernier doivent prendre appui directement sur la face de la bague à démonter ou sur un élément adjacent (fig. 1), une chicane par exemple.
Le démontage peut être facilité grâce à
  • des encoches ménagées dans les épaulements de l'arbre et/ou du palier permettant d'y introduire les griffes de l'extracteur, ou
  • des trous filetés ménagés dans les épaulements du palier permettant d'y introduire des vis d'extraction (fig. 2).
Pour les roulements de plus grandes dimensions montés avec un ajustement serré, il est nécessaire, en général, d'appliquer une force importante, surtout si de la rouille de contact s'est formée après une longue période de service. L'utilisation de la méthode à pression d'huile est particulièrement intéressante dans ce cas. Mais cela suppose que les canaux et les gorges de répartition ont été prévus dans le montage (fig. 3).

Démontage à chaud

Des appareils de chauffage par induction spécifiques ont été développés pour le démontage des bagues intérieures de roulements à rouleaux cylindriques avec un seul épaulement ou sans épaulement. Ces appareils chauffent la bague intérieure rapidement, sans que l'arbre n'ait eu le temps de s'échauffer notablement afin que celle-ci soit extraite facilement. Ces appareils électriques (fig. 4) se composent d'une ou de plusieurs bobines d'induction alimentées par un courant alternatif. Après chauffage et extraction, les bagues intérieures doivent être démagnétisées. L'utilisation de cet outillage électrique d'extraction devient économique lorsque des roulements d'une même dimension sont fréquemment montés.
Pour les roulements à rouleaux cylindriques, si les bagues intérieures, sans épaulement ou avec un seul épaulement, ne doivent être démontées que rarement, ou s'il faut extraire des bagues intérieures de grandes dimensions (jusqu'à 400 mm de diamètre d'alésage environ), il est moins coûteux et plus simple d'utiliser une douille chauffante. Il s'agit d'une bague fendue munie de poignées (fig. 5) et, généralement, en alliage léger. Les appareils de chauffage et les douilles chauffantes cités ci-dessus sont proposés par SKF.
Vous trouverez de plus amples informations dans la section Produits de maintenance.
Pour obtenir des instructions détaillées concernant un roulement sélectionné, consultez skf.com/mount.
SKF logo