Jeu ou précharge

Dans la plupart des applications, les roulements fonctionnent avec un certain jeu résiduel. Normalement, un jeu de fonctionnement positif approchant zéro est optimal (diagramme 1).
Un jeu quelque peu supérieur peut être plus approprié pour :
  • les applications à haute vitesse afin de réduire la chaleur due au frottement
  • les défauts de forme, comme l'ovalité, des portées et logements
Le jeu interne initial avant le montage et la réduction admissible après le montage dépendent du type et des dimensions du roulement. La réduction du jeu due à un ajustement serré peut requérir un jeu interne initial supérieur au jeu normal afin d'éviter de précharger le roulement (fig. 1).
Une précharge (ou jeu négatif) présente à la fois des avantages et des risques. Si un haut degré de rigidité est requis, une précharge légère peut être appropriée (→ Jeu des roulements).
Une précharge légère peut aussi être requise pour compenser une charge externe trop faible ou inexistante sur le roulement en fonctionnement.
Toutefois, il existe le risque d'une précharge excessive qui entraînera une surchauffe qui fera augmenter la précharge, les frottements et la température. Ce cycle peut continuer jusqu'à ce que le roulement grippe.
On peut affirmer qu'une précharge est acceptable, à condition que le roulement fonctionne dans une zone ne dépassant pas une précharge légère (diagramme 1, zone entre 0 et –1). Du fait de cette légère précharge, le frottement et la température de fonctionnement seront plus élevés.
Bien que tous les types de roulements puissent tourner avec une certaine précharge, SKF recommande un jeu de fonctionnement positif. Ceci est particulièrement important pour les roulements à rouleaux, tels que les roulements à rouleaux cylindriques, à aiguilles et à rouleaux toroïdaux CARB.
SKF logo