Comment déterminer la durée de service d'un roulement ?

En général, un roulement ne peut pas tourner indéfiniment. À moins que les conditions de fonctionnement soient idéales et que la limite de fatigue ne soit pas atteinte, la fatigue du matériau finit par se produire tôt ou tard. La période de temps passant avant l'apparition des premiers signes de fatigue est une fonction du nombre de tours réalisés par le roulement par rapport à l'intensité de la charge. La fatigue est le résultat des contraintes de cisaillement apparaissant immédiatement sous la surface de support de la charge. Au bout d'un certain temps, les contraintes génèrent des fissures qui s'étendent peu à peu jusqu'à la surface. Au passage des éléments roulants sur les fissures, des fragments de matériau se détachent, on parle alors d'écaillage.
L'ampleur de l'écaillage augmente progressivement et finit par rendre le roulement inutilisable (fig. 1, fig. 2, fig. 3, fig. 4)
La durée de vie d'un roulement se définit comme le nombre de tours que le roulement peut réaliser avant l'apparition des premiers signes d'écaillage. Cela ne veut pas dire que le roulement ne peut pas continuer d'être utilisé après. L'écaillage est un processus relativement long et laborieux et sa présence peut être détectée à travers l'augmentation des niveaux sonores et de vibrations dans le roulement. Par conséquent, en règle générale, vous disposez d'assez longtemps pour préparer le changement de roulement.
SKF logo