Températures de fonctionnement

Les températures basses et élevées ont toutes deux une incidence sur les performances d'étanchéité. A basse température, la lèvre d'étanchéité perd de son élasticité et devient dure et cassante. L'efficacité de l'étanchéité décroît et le joint devient plus sensible aux dommages mécaniques.
Pour les applications nécessitant des hautes températures en permanence, il convient d'utiliser des matériaux de lèvres d'étanchéité spéciaux, en PTFE ou en caoutchouc fluoré SKF Duralife.
Le frottement, la vitesse périphérique, la viscosité du milieu à étancher ainsi que le transfert de chaleur spécifique le long de l'arbre sont autant de facteurs qui influencent la température au point d'étanchéité ainsi que la température entre la lèvre et le film lubrifiant sur la surface d'appui. Les températures élevées entraînent généralement une rupture du film lubrifiant et donc, une lubrification insuffisante, ce qui constitue l'une des causes les plus courantes de défaillance précoce du joint.
La capacité d'étanchéité statique entre le diamètre extérieur du joint et l'alésage du logement peut également être dégradée si ces composants sont fabriqués dans des matériaux différents possédant des coefficients différents de dilatation et de rétraction.
Le diagramme 1 indique les plages de températures de fonctionnement admissibles des matériaux de lèvres d'étanchéité généralement utilisés par SKF.
SKF logo