Différentiels de pression

Lorsqu'il est soumis à un différentiel de pression, un joint doit pouvoir supporter la charge radiale supplémentaire générée par la pression. Si ce joint n'a pas été conçu pour résister à cette pression, il sera plaqué contre l'arbre, augmentant la charge radiale, la température sous la lèvre, le frottement et l'usure à la fois du joint et de la surface d'appui, ce qui entraînera une diminution de sa durée de vie.
Les joints standard sont calibrés pour des valeurs inférieures ou égales à 0,07 MPa à 5 m/s (10 psi à 1 000 ft/min), mais SKF propose les joints à profil de pression CRW5 et CRWA5 pouvant supporter une pression de 0,34 MPa à 5 m/s (50 psi à 1 000 ft/min). Au-delà de 0,34 MPa (50 psi), SKF propose une ligne de joints en PTFE sur commande spéciale, pouvant supporter une pression supérieure à 3,5 MPa (500 psi).
Dans les applications avec différentiels de pression, les joints pour arbre doivent être fixés dans le sens axial du côté basse pression pour les empêcher de se déplacer. Cela peut être effectué en installant le joint dans un contre-alésage (fig. 1) ou en utilisant une bague de retenue.
SKF logo