Vitesses admissibles

Vous trouverez les valeurs indicatives des vitesses de rotation et vitesses périphériques admissibles pour les différents types de joints dans le Tableau de sélection des joints. Si les vitesses périphériques fournies dans ce tableau s'avèrent insuffisantes pour une application particulière, le diagramme 1 peut être utilisé. Ce diagramme liste les vitesses périphériques et de rotation admissibles en fonction du matériau de la lèvre d'étanchéité. Les valeurs sont valables pour des lèvres d'étanchéité à ressort correctement lubrifiées par une huile minérale capable d'empêcher l'accumulation de chaleur et où la pression est identique des deux côtés du joint (différentiel de pression = 0).
Le diagramme 2 indique que les arbres de grand diamètre peuvent supporter des vitesses périphériques plus élevées que les arbres de plus petits diamètres. Cela est dû au fait que la section transversale de l'arbre n'augmente pas de manière linéaire par rapport à l'augmentation en diamètre mais plutôt par le carré de l'augmentation en diamètre. En conséquence, la dissipation thermique d'un arbre de grand diamètre est largement plus importante que celle d'un arbre de petit diamètre.
En règle générale, les joints SKF WAVE peuvent fonctionner à des vitesses périphériques supérieures à celles figurant dans le diagramme 3 du fait de l'action hydrodynamique de la lèvre.
Les valeurs indiquées dans le diagramme 4 doivent être réduites dans les cas suivants :
  • des joints radiaux avec l'utilisation de lèvre auxiliaire à contact,
  • la lubrification est insuffisante ou une lubrification à la graisse est utilisée, c'est à dire lorsque les températures sous la lèvre augmentent du fait d'une mauvaise dissipation thermique,
  • la surface d'appui ne répond pas aux exigences d'état de surface ou de précision de fonctionnement,
  • il existe un différentiel de pression au niveau du joint.
SKF logo