Joints à armature métallique

Lors de l'installation de joint à armature métallique, la première étape consiste à vérifier que les spécifications et l'état de l'arbre et de l'alésage de logement sont corrects. Ensuite, le joint et l'alésage doivent être tous deux recouverts d'une légère couche de lubrifiant, de préférence le même lubrifiant que celui utilisé pour lubrifier l'application. Pour les joints de grands diamètres, un outil d'installation spécial peut ne pas être pratique. Dans ce cas, ne frappez pas le joint ou l'armature de joint directement. Utilisez plutôt un bloc de bois, assez long pour englober le diamètre extérieur du joint. Lorsque cette méthode est employée, il est important d'appliquer les coups de marteau de façon uniforme sur la pièce en bois autour de la périphérie du joint et selon un ordre précis afin d'éviter le basculement ou l'inclinaison du joint. SKF recommande également d'utiliser un marteau sans rebond pour un transfert d'énergie total et un impact moindre (fig. 1).
Certaines applications nécessitent de monter deux joints en tandem ou d'enfoncer le joint plus profondément dans l'alésage. Dans de tels cas, le joint est d'abord positionné en affleurement du logement à l'aide de la méthode décrite ci-dessus. Puis utilisez un bloc de bois plus court pour enfoncer le joint plus profondément dans l'alésage en suivant un ordre précis (fig. 2).
SKF logo