Caractéristiques

Un joint V-ring est constitué d'un corps, d'une lèvre d'étanchéité flexible, de forme conique et d'une « articulation » résiliente intégrée (fig. 1). Il s'étire et s'installe directement sur l'arbre, où il est maintenu en place par la tension intrinsèque du corps de joint. Il tourne avec l'arbre et assure l'étanchéité axiale contre une surface d'appui fixe.
La surface d'appui peut être la face frontale d'un roulement, d'une rondelle, d'une tôle emboutie, d'un palier de roulement ou même l'armature métallique d'un joint radial.
La lèvre d'étanchéité flexible applique une pression de contact contre la surface d'appui relativement faible mais suffisante pour préserver l'étanchéité. Cette pression de contact même légère permet au joint de fonctionner à sec dans certaines applications à faible vitesse, ce qui entraîne un couple résistant non significatif ou une accumulation de chaleur. La pression de contact varie selon la largeur d'ajustement.
La lèvre flexible et l'articulation fournissent une étanchéité adéquate même dans les applications avec un jeu axial considérable et un défaut d'alignement de l'arbre.
En raison de la force centrifuge, la pression de contact de la lèvre diminue au fur et à mesure que la vitesse augmente. Cela signifie que les pertes de frottement et l'échauffement restent aussi bas que possible, ce qui augmente la résistance à l'usure et prolonge la durée de vie. La perte de puissance atteint son maximum à une vitesse d'arbre d'environ 12 m/s (2 360 ft/min) et diminue graduellement jusqu'à 20 m/s (3 900 ft/min), où elle descend à zéro. Le joint V-ring sert également de dispositif d'étanchéité à passage étroit et de déflecteur.
SKF logo