Fixation axiale des rotules

Paliers fixes

Un ajustement serré ne suffit pas à fixer axialement une bague de rotule. Il est généralement nécessaire d'utiliser un dispositif de blocage adapté pour maintenir la bague en place.

Les bagues d'un palier fixe doivent être fixées axialement dans les deux sens. Les bagues de rotule présentent généralement un ajustement serré et prennent en général appui d'un côté, sur un arbre ou un épaulement de palier. De l'autre côté, les bagues intérieures doivent être maintenues axialement selon l'une des options suivantes :

  • une plaque boulonnée à l'extrémité de l'arbre (fig. 11)
  • une entretoise placée entre la bague et un élément proche de la machine (fig. 2)
  • une bague de retenue (circlip)

S'il s'agit d'une bague extérieure, on utilise le couvercle latéral de l'alésage du palier (fig. 1 et fig. 2).

Paliers libres

Pour les paliers libres, la bague extérieure (qui présente normalement un ajustement serré) doit être fixée axialement ; la bague intérieure doit pouvoir bouger librement sur l'arbre (fig. 3).
Il est à noter qu'avec des rotules de série GEP (fig. 4), à une bague extérieure fendue radialement, des forces de dilatation se produiront sous une charge exclusivement radiale et leur composante axiale s'exercera sur le couvercle du palier. La charge axiale qui s'exerce sur le couvercle peut représenter jusqu'à 30 % de la charge radiale. Il s'agit de prendre cet élément en considération lors du dimensionnement du couvercle du palier et du choix de la taille et du nombre des boulons de fixation.
Si, pour des raisons de fabrication ou de montage, les épaulements d'arbre et/ou de palier entraînent des difficultés, des entretoises ou des bagues peuvent être insérées entre une bague de roulement et une pièce de machine adjacente (fig. 5). La fixation axiale d'un roulement non séparable avec des bagues d'arrêt exige peu de place, permet un montage et un démontage rapides et simplifie l'usinage des portées. Si des forces axiales plus importantes doivent être supportées, une rondelle d'appui (fig. 6) doit être placée entre la bague de roulement et la bague d'arrêt afin que cette dernière ne soit pas soumise à des contraintes de flexion excessives.
Pour fixer le roulement, des bagues de retenue (également appelées circlips) d'une largeur radiale constante, conformément à DIN 471:1981 ou DIN 472:1981, peuvent être utilisées.

Cotes de montage

Les cotes de montage doivent être telles que :

  • Une surface d'appui suffisamment large est disponible pour la bague de roulement.
  • Les pièces mobiles du montage de roulement n'entrent pas en contact avec les éléments fixes.
  • Le rayon de congé doit être inférieur au chanfrein du roulement.
Les cotes de montage appropriées (fig. 7) sont indiquées pour chaque roulement dans les tableaux des produits. La transition entre la portée d'arbre et l'épaulement du palier ou de l'arbre peut être constituée d'un congé simple (fig. 8) ou d'un dégagement (fig. 9). Les dimensions de ramax et rbmax sont indiquées dans les tableaux des produits.
Les dimensions des dégagements sont indiquées dans le tableau 1.
Plus le rayon du congé du raccordement à l'épaulement de l'arbre est grand (pour la forme simple), plus la répartition des contraintes dans la zone du congé de l'arbre est favorable.
SKF logo