Charge

Plusieurs éléments permettent de définir une charge :
  • direction d'application de la charge
  • type de charge
    • charge dynamique, qui s'applique en présence d'un mouvement de glissement relatif dans la rotule chargée
    • charge statique, qui s'applique en absence de mouvement de glissement relatif dans la rotule chargée
  • conditions de charge
    • charge constante (→ fig. 4), c'est-à-dire que le sens d'application de la charge ne varie pas et que c'est toujours la même partie de la rotule (zone chargée) qui est soumise à la charge. 
    • charge alternée (fig. 5), c'est-à-dire que la charge change de direction et que des zones à des positions opposées dans la rotule sont alternativement chargées puis déchargées.
Une charge radiale (fig. 1) est une charge qui s'exerce perpendiculairement à l'axe de la rotule tandis qu'une charge axiale (fig. 2) agit le long de l'axe de la rotule. Les charges combinées (fig. 3) sont constituées de composantes radiales et axiales.
Les charges de direction constante (fig. 4) sont des charges dont le sens d'application ne varie pas : c'est toujours la même partie de la rotule (zone chargée) qui est soumise à la charge. Les charges alternées (fig. 5) changent de sens d'application, de sorte que deux zones opposées de la rotule sont alternativement chargées et déchargées.
Une charge est dynamique (fig. 6) lorsqu'un glissement survient dans la rotule. Ce mouvement est source d'usure dans la rotule. Une rotule est chargée statiquement (fig. 7) lorsqu'il n'y a aucun mouvement dans la rotule, même si la charge n'est pas constante en intensité et/ou en direction. La résistance du matériau de la rotule ou de l'embout représente le facteur limitatif en conditions de charge statique. Les vibrations ou les charges qui alternent très rapidement sont considérées comme des cas spéciaux de charge dynamique pour lesquels la fatigue des matériaux peut constituer un facteur de défaillance supplémentaire.
SKF logo