Zone d'extrusion

Le processus par lequel le matériau du joint est forcé dans les jeux entre les composants est appelé jeu d'extrusion. La dimension de ce jeu est également appelée « jeu d'extrusion » (fig. 1).
La résistance d'un composant de joint donné au jeu d'extrusion est déterminée principalement par la composition et la qualité des matériaux. Les matériaux d'une plus grande dureté et rigidité ont généralement aussi une plus grande résistance à l'extrusion. En conséquence, des bagues anti-extrusion à face pleine ou des bagues anti-extrusion en matériaux plus durs que le matériau de joint peuvent être utilisées pour empêcher l'extrusion d'un joint dans le jeu d'extrusion (fig. 2).
La pression est la principale cause de l'extrusion mais la dimension du jeu d'extrusion et la température de l'application constituent également des facteurs essentiels. Le Diagramme 1 montre la résistance à la pression de différents matériaux en fonction de la température. Les valeurs ont été mesurées sur un banc de test SKF. Les tests ont été effectués avec un échantillon rectangle, dimensions 38,7 x 49 x 5 mm, sous pression statique et un jeu d'extrusion de 0,3 mm. Les valeurs de pression ont été relevées à une, longueur d'extrusion de 0,5 mm (fig. 1). Ces valeurs d'essais illustrent les différences de résistance d'extrusion pour les classes standard de matériaux de joint type. Cependant, il existe de nombreuses variations pour chaque composition de base, qui peuvent avoir une incidence sur la résistance d'extrusion des joints. Le type de profil et le frottement du joint ont également un impact sur l'extrusion. Pour la pression maximale admissible, la température et le jeu d'extrusion de chaque profil de joint, reportez-vous aux données de profil figurant aux section correspondantes.
Le jeu d'extrusion maximal dans un vérin hydraulique se produit lorsque les composants du vérin sont en défaut d'alignement radial maximal des composants. Ce défaut d'alignement est dû à :
  • des forces extérieures agissant sur l'ensemble du vérin (par exemple, forces d'accélération, moments de frottement provoqués par la rotation des raccords finaux du vérin)
  • le poids des composants du vérin (en particulier en cas de montage horizontal)
  • la déformation des composants du vérin (flexion de la tige, déformation radiale de la bague de guidage sous effort)
  • les tolérances d'empilage de composants de vérin multiples
En conséquence, il est nécessaire de calculer le jeu d'extrusion par rapport au défaut d'alignement maximal dans des conditions matérielles minimales du vérin et des composants de guidage.
Pour les joints de tige, le jeu d'extrusion maximal doit être calculé dans les conditions suivantes (fig. 3) :
  • logement de bague de guidage au diamètre maximal D
  • tige au diamètre minimal d
  • section de bague de guidage d'épaisseur minimale t (en tenant compte des tolérances et d'une éventuelle déformation radiale de la bague de guidage sous charge)
  • gorge de logement de joint de tige au diamètre maximal h
Pour les joints de piston, le jeu d'extrusion maximal doit être calculé en tenant compte des conditions suivantes (fig. 4) :
  • l'alésage au diamètre maximal D
  • le logement de bague de guidage au diamètre minimal d
  • section de bague de guidage d'épaisseur minimale t (en tenant compte des tolérances et d'une éventuelle déformation radiale de la bague de guidage sous charge)
  • le logement de joint de piston au diamètre extérieur minimal OD
Le jeu d'extrusion maximal admissible est indiqué dans les données de profil, à la section correspondante, pour chaque profil de joint de tige et de joint de piston. Le jeu d'extrusion peut être maintenu dans ces limites en spécifiant et en contrôlant les tolérances de dimensions décrites ci-dessus et indiquées dans les fig. 3 et fig. 4.
SKF logo