Types de logements et de dimensions

Dimensions des logements pour l'étanchéité radiale statique

Les joints toriques pour l'étanchéité statique (pas de mouvement) peuvent être utilisés dans une grande variété d'applications et de montages. Le montage le plus courant pour les vérins hydrauliques est l'étanchéité radiale statique entre les pièces cylindriques coaxiales. Le joint torique est installé dans un logement usiné comme une rainure extérieure (fig. 1) ou intérieure (fig. 2) dans l'une des deux pièces cylindriques.

Les tableaux des dimensions indiquent les dimensions des logements des joints toriques pour étanchéité radiale statique.

Bords de logement

Tous les bords de logement doivent être lissés et arrondis (fig. 1, fig. 2) à r = 0,1 ) 0,2 mm (0.004 à 0,008 in.).

Chanfreins d'entrée

Tous les bords et ouvertures à travers lesquels le joint torique doit passer pendant le montage doivent avoir les chanfreins d'entrée adéquats et doivent être correctement arrondis (tableau 1). Les chanfreins facilitent le montage et protègent le joint torique contre tout dommage pendant le processus d'installation. Le joint torique et toutes les pièces environnantes doivent être correctement lubrifiés avant le montage, de préférence avec le même fluide que celui utilisé dans le système hydraulique, garantissant ainsi la compatibilité avec les joints et les composants du vérin.

Jeux d'extrusion et bagues anti-extrusion

La taille du jeu d'extrusion admissible (→ Jeux d'extrusion) dépend essentiellement du matériau du joint, de la température et de la pression de fonctionnement. Des matériaux plus durs (Matériaux) peuvent offrir une certaine résistance à l'extrusion. Lorsque le jeu d'extrusion admissible pour la pression et la température de l'application est dépassé, les bagues anti-extrusion peuvent être utilisées pour empêcher l'insertion du joint dans le jeu et prévenir tout dommage d'extrusion voire une éventuelle défaillance prématurée. La Figure 3 montre le comportement du joint torique dans différentes conditions de fonctionnement et de pression. Dans les applications où le joint torique est exposé à une pression d'un seul côté uniquement, la bague anti-extrusion doit être montée du côté à pression nulle. Pour un joint torique exposé à une pression des deux côtés, une bague anti-extrusion doit être montée des deux côtés.

Pour les jeux d'extrusion, SKF recommande un ajustement usiné aux classes de tolérances suivantes :
  • f8et H9 pour des diamètres de jusqu'à 120 mm
  • f7et H8 pour des diamètres supérieur à 65 mm

Les diagrammes 1 à 3 donnent les valeurs recommandées pour le jeu d'extrusion maximal par rapport à la pression de fonctionnement, pour des joints toriques standard sans bague anti-extrusion (diagramme 1) et différents matériaux de bague anti-extrusion et différentes dimensions de bagues (diagrammes 2 et 3). Ces valeurs recommandées s'appuient sur des tests complets effectués dans les laboratoires SKF, à une température de 90 °C (195 °F) et pour 100 000 impulsions de pression. Cependant, d'autres facteurs comme la température et le fluide peuvent avoir une incidence sur ces valeurs recommandées et doivent être prises en compte.

Pour plus d'informations sur les matériaux des joints toriques et des bagues anti-extrusion, reportez-vous à Matériaux (et concernant l'extrusion, reportez-vous à Jeu d'extrusion.

Largeur de logement

Pour supporter les bagues anti-extrusion supplémentaires, la largeur du logement du joint torique L doit être augmentée à L1 pour une bague anti-extrusion ou à L2 pour deux bagues anti-extrusion (fig. 3). Les largeurs du logement sont listées dans le tableau des dimensions.
SKF logo