SKF Racing - Stimuler l'innovation

image de KERS
Innovations dans le monde de la Formule Un

La collaboration étroite entre les services de développement produits et de recherche a apporté des innovations parmi lesquelles on peut citer les rouleaux en céramique, qui résistent à des charges très élevées sans affecter la durée de service ou les performances des roulements. SKF joue également un rôle important dans l'adaptation des innovations en F1 à l'industrie automobile classique avec, par exemple, les solutions utilisées sur le moteur 2014 de la Scuderia Ferarri et le système ERS. SKF travaille en collaboration avec la Scuderia Ferrari depuis plus de 60 ans – le plus long partenariat de l'histoire de la Formule Un.
Ce partenariat technique comprend la conception et la fourniture de solutions de roulements et d'étanchéité avancées ainsi que de services d'ingénierie.
En plus des équipes de F1, SKF propose également des solutions pour châssis, suspensions, moteurs, boîtes de vitesses et transmission dans la plupart des sports mécaniques.

L'une des dernières innovations a porté sur la recherche et le développement de rouleaux en céramique capables de répondre aux exigences de la F1. Grâce à une étroite collaboration entre les services de développement produits et de recherche, un rouleau en céramique spécial a pu être conçu et a permis à SKF de conforter son leadership technique dans les applications de boîtes de vitesse pour la course automobile. Le rouleau en céramique SKF résiste à des charges très élevées sans altérer la durée de service et les performances des roulements.
Les rouleaux en céramique sont fabriqués via une filière interne récemment mise en place, ce qui permet de conserver à la fois l'activité, le produit et la connaissance du procédé au sein de SKF.

Avec l'introduction de moteurs de 1,6 litres plus petits, la Formule Un est en train de développer des technologies de pointe utilisant des systèmes électriques plus respectueux de l'environnement, que l'on trouve déjà aujourd'hui dans l'industrie automobile classique. Avec une consommation de carburant inférieure de 30%, l'électrification du moteur est devenu un élément clé dans les voitures de F1. Ici, une partie importante de l'énergie est fournie par des moteurs électriques à haute efficacité à l'aide de l'énergie provenant des gaz d'échappement et du freinage. SKF s'est énormément impliqué dans le développement de ces systèmes de récupération d'énergie et a apporté aux fabricants de moteurs des solutions de roulements haute vitesse et températures élevées.

Systèmes KERS et ERS

Les systèmes de récupération de l'énergie cinétique (Kinetic Energy Recovery Systems - KERS) ont été lancés lors de la saison 2009 de Formule 1 mais seules quelques équipes les utilisaient en compétition et, du fait des limitations imposées par la FIA, il a été décidé en 2010 de cesser d'utiliser ce système.
Pour la saison 2011, KERS est de retour sur la grille et SKF a travaillé avec Ferrari sur le développement du nouveau système.
L'énergie du système peut être stockée soit comme énergie mécanique (volant) soit comme énergie électrique (batterie). Cependant, Ferrari et les autres fabricants de moteurs pour la F1 n'utilisent que des systèmes de stockage d'énergie électrique.
Le KERS récupère l'énergie dissipée au freinage, la stocke dans une batterie et la restitue lorsque cela est nécessaire pour relancer la puissance moteur pour une accélération ou un dépassement.
Le système s'appuie sur un groupe convertisseur (MGU), relié au moteur par une petite transmission. SKF contribue au développement de roulements de transmission exposés à de très fortes accélérations et charges et qui peuvent rencontrer des pointes de température dépassant 150 °C. Les nouveaux roulements pour cette application utilisent le savoir-faire de SKF dans la conception des roulements, les matériaux spéciaux et les outils de simulation de système numérique avancés.
De nouveaux défis sont à attendre dans ce domaine car les nouveaux règlements 2014 pour la F1 autorisent l'utilisation de systèmes différents, dans des conditions de fonctionnement encore plus extrêmes.
Avec l'introduction de moteurs de 1,6 litres plus petits, la F1 a développé des systèmes électriques plus respectueux de l'environnement, qui récupèrent une très large part de leur puissance du freinage et des gaz d'échappement, ce qui permet de réduire la consommation de carburant de plus de un tiers.
SKF s'est énormément impliqué dans le développement de ces systèmes de récupération d'énergie et a apporté aux constructeurs automobiles les solutions de roulements haute vitesse et températures élevées qui permettent à cette technologie de fonctionner.

Le développement des systèmes KERS-ERS offrira très probablement de nouvelles opportunités de transfert de technologie, entre ce sport mécanique passionnant et l'industrie automobile traditionnelle. Encore un autre exemple qui montre que la F1 est un extraordinaire et rapide banc d'essai des nouvelles technologies.


SKF logo