Roumanie : Le projet "Si-Tu"

Formation et intégration d'enfants handicapés

L'établissement de formation Si-Tu, situé à Constanta, a pour objectif d'aider des enfants handicapés à intégrer la société. Avec SKF Suède, SKF Roumanie est l'un des parrains soutenant le centre de formation.

À la fin des années 80, la télévision nationale suédoise a diffusé un documentaire, « Les enfants de Ceaucescu », sur le système de soins psychiatriques roumain. On y montrait des enfants handicapés abandonnés par leurs parents et les difficultés auxquelles ils devaient faire face.

Suite à ce documentaire, un organisme à but non lucratif, Bräcke Diakoni, a vu le jour en Suède et s'est engagé à supporter Si-Tu pour venir en aide aux enfants handicapés afin qu'ils soient mieux intégrés et acceptés dans la société.

« Beaucoup de choses ont changé au cours des 15 dernières années, mais il existe toujours des familles qui pensent qu'il est normal de « placer » les enfants handicapés dans une institution et de priver ces garçons et ces filles de la possibilité d'aller à l'école et de se développer », affirme Karin Guttman, chef de projet pour les activités Si-Tu.

Le Groupe SKF encourage les unités SKF locales à s'engager et à soutenir les pays et les régions qui ont le plus besoin d'un soutien social. En Suède, SKF a choisi de collaborer avec SKF Roumanie pour soutenir le projet Si-Tu. Le soutien conjoint de SKF Suède et de SKF Roumanie a permis à l'institution d'acquérir des équipements de formation supplémentaires, ce qui lui a permis d'aider les enfants une fois arrivés à l'adolescence.

Lire la suite Le projet "Si-Tu"

"Si-Tu" signifie « Toi aussi ». L'établissement se trouve dans un appartement de Constanta, en Roumanie. Morisena est une psychothérapeute qui aide les enfants à se développer physiquement et Juliana,qui est psychologue, travaille avec les enfants sur le développement du langage et le soutien thérapeutique aux enfants et à leur famille.

 

Malgré des ressources limitées, 40 familles viennent là et reçoivent une aide chaque année. La plupart d'entre elles restent des années, en fonction des besoins individuels des enfants.

 

« Nous recevons en permanence des demandes de parents et, parfois, nous devons refuser car nous n'avons pas la capacité d'accueil nécessaire. Dans chaque cas, nous prenons le temps de discuter avec la famille sur les attentes réalistes et de nous mettre d'accord sur un plan de soins individuel », déclare Juliana.

 

Morisena et Juliana mettent également en place des activités pour les familles, afin de permettre à toutes les familles dans des situations similaires de se réunir pour trouver un soutien mutuel et créer ainsi un réseau social entre elles. Les parents peuvent également suivre une formation dans les soins à apporter aux enfants.

 

« Nous passons beaucoup de temps à contacter des directeurs pour que les enfants puissent intégrer une école normale ou une école maternelle. Malheureusement, le système scolaire souffre toujours des stigmates empêchant les enfants handicapés d'avoir une éducation normale et changer cette mentalité s'avère une tâche redoutable », affirme Juliana.

SKF logo