Modèles et variantes

Les différents modèles et variantes de coussinets sont décrits ci-dessous :

Coussinets en bronze solides
Les coussinets en bronze solides SKF sont disponibles en cotes métriques avec une forme droite (fig. 1) ou une collerette (fig. 2). Ce matériau de coussinet robuste convient à une large gamme d'applications. Ces coussinets conviennent aux mouvements d'oscillation dans le sens radial et axial ou aux applications avec des vitesses de rotation faibles.
Les coussinets en bronze solides peuvent être lubrifiés à l'huile ou à la graisse, puisque le lubrifiant améliore les propriétés de glissement tout en réduisant l'usure et en empêchant la corrosion. Ces coussinets avec un diamètre d'alésage d > 14 mm comportent une rainure de lubrification axiale dans leur surface de glissement et le suffixe de désignation G1.
Toutes les surfaces d'un coussinet en bronze solide sont usinées.
Coussinets en bronze fritté
Les coussinets en bronze fritté SKF sont disponibles en cotes métriques avec une forme droite (fig. 3) ou une collerette (fig. 4). Ces coussinets autolubrifiants et sans entretien comportent une matrice en bronze poreuse imprégnée de lubrifiant. L'imprégnation d'huile permet une vitesse de glissement très élevée et rend ces coussinets adaptés aux applications de rotation.
SKF déconseille l'usinage ou la rectification de la surface de glissement d'un coussinet fritté poreux en raison du risque de fermeture des pores du coussinet.
Coussinets en bronze enroulés
Les coussinets en bronze enroulés SKF sont disponibles en cotes métriques avec une forme droite (fig. 5) ou une collerette (fig. 6). Ils sont enroulés à partir de bandes et étalonnés. Ces coussinets représentent la solution idéale dans les environnements sales où de hauts niveaux de pollution rendent la relubrification nécessaire. Ils sont résistants aux chocs et aux vibrations à vitesse lente.
Les poches de lubrification en forme de diamant dans la surface de glissement (fig. 7) doivent être préalablement remplies de graisse. Un lubrifiant de bonne qualité réduit le frottement et l'usure en séparant un coussinet en bronze de son arbre. Pour protéger le coussinet et le lubrifiant dans les environnements très pollués, SKF recommande l'utilisation de joints.
Coussinets composites en PTFE

Les coussinets composites en PTFE de SKF sont disponibles sous forme de coussinets droits (fig. 8) en cotes métriques et pouces et à collerette (fig. 9) en cotes métriques. Ces coussinets sont autolubrifiés et sans entretien ; de plus, grâce à leur faible frottement, ils présentent une longue durée de service. Malgré leur conception compacte, ils peuvent supporter des charges radiales élevées et conviennent aux mouvements de rotation et d'oscillation relativement lents. Ils offrent également une bonne stabilité dimensionnelle et une bonne conductivité thermique.

Les coussinets composites PTFE comportent un support en tôle d'acier sur lequel est frittée une couche poreuse de bronze/étain de 0,2 à 0,4 mm d'épaisseur (fig. 10). En outre, lors d'un processus de laminage, les pores de cette couche frittée sont remplis d'un mélange de PTFE (polytétrafluoroéthylène) et d'autres additifs au bisulfure de molybdène. Cette couche supplémentaire de rodage d'une épaisseur de 5 à 50 μm allie de façon optimale les propriétés mécaniques du bronze/étain fritté aux bonnes propriétés de glissement et de lubrification du mélange à base de PTFE.

Période de rodage
Pendant une brève période de rodage, de minuscules quantités de matériau PTFE sont transférées de la couche de rodage aux surfaces d'appui. Après ce transfert, les faibles valeurs d'usure et de frottement qui caractérisent ces coussinets sont obtenues.

Coussinets composites en POM
Les coussinets composites en POM de SKF sont disponibles sous forme de coussinets droits (fig. 11) en cotes métriques et pouces. Les poches dans la surface de glissement rendent ces coussinets adaptés aux applications exigeant un entretien minimal dans des conditions de fonctionnement difficiles, par exemple dans les environnements pollués où l'alimentation en lubrifiant ne peut pas être continue ni fréquente. En conséquence, les réservoirs de graisse doivent être remplis avant l'installation. Malgré leur conception compacte, les coussinets composites POM peuvent supporter des charges radiales élevées et sont moins sensibles aux défauts d'alignement. Ils sont adaptés aux mouvements de rotation ou d'oscillation lents, ainsi qu'aux mouvements linéaires.

Les coussinets composites POM comportent un support en tôle d'acier sur lequel est frittée une couche de bronze/étain de 0,2 à 0,4 mm d'épaisseur. La caractéristique essentielle de ces coussinets réside dans leur revêtement de résine acétal (POM - polyoxyméthylène) relativement épais (0,25 à 0,45 mm) avec additifs. Ce revêtement comporte des poches qui retiennent la graisse et il est solidement fixé à la couche de bronze/étain frittée (fig. 12).
L’épaisseur de ce revêtement rend les coussinets relativement moins sensibles aux défauts d’alignement et aux charges de bord qui en résultent.
Coussinets en polyamide PTFE
Les coussinets en polyamide PTFE de SKF sont disponibles en cotes métriques avec une forme droite (fig. 13) ou une collerette (fig. 14). Ces coussinets économiques, autolubrifiants et sans entretien sont conçus pour fonctionner à sec. Un lubrifiant peut toutefois améliorer les performances. Malgré leur faible épaisseur, les coussinets en polyamide PTFE sont résistants à l'usure et peuvent supporter des charges modérées. Leur conception compact permet une bonne dissipation thermique et, donc, des vitesses de glissement relativement élevées.
Coussinets à enroulement filamentaire
Les coussinets à enroulement filamentaire SKF sont disponibles sous forme de coussinets droits (fig. 15) en cotes métriques. Ils présentent d'excellentes caractéristiques d'autolubrification et la surface de glissement à faible frottement ne nécessite aucun lubrifiant. Un lubrifiant peut toutefois offrir une protection contre les polluants et n'a aucun effet négatif. Ces coussinets sont conçus pour supporter des charges élevées, des vibrations et permettre un fonctionnement sans entretien même dans des conditions extrêmes et dans des environnements corrosifs.
Les coussinets à enroulement filamentaire présentent toutefois une capacité limitée pour supporter les particules solides intégrées dans le matériau d'enroulement filamentaire. SKF recommande donc de protéger la surface de glissement contre la pénétration de polluants (Conception des montages de coussinets) lorsque le coussinet doit être utilisé dans des environnements très pollués.
Les coussinets à enroulement filamentaire SKF, souvent interchangeables avec des coussinets en acier ou en bronze solides, car ils présentent les mêmes dimensions, peuvent être usinés selon des méthodes normales, à l'exception de la surface de glissement. Pour faciliter le montage, vous pouvez couper le coussinet en deux dans le sens de la longueur à l'aide d'une meule diamant. Il est également nécessaire d'appliquer un fluide de refroidissement suffisant pour éviter les températures excessives, car elles peuvent détruire le coussinet.

Les coussinets à enroulement filamentaire SKF sont fabriqués à partir d'un matériau composite autolubrifiant selon un procédé d'enroulement. Leur surface de glissement unique est composée de polyester à haute résistance et de PTFE (polytétrafluoroéthylène). Le support est en fibre de verre haute résistance enroulée sous tension. Les deux surfaces sont constituées d'un enroulement de torons sans fin à structure croisée (fig. 16) et sont intégrées dans une matrice en résine époxy qui les maintient solidement fixées l'une à l'autre.
SKF logo